Découvrir la Providence

Le mot du directeur

photo Anthony Bailly
Anthony Bailly, Chef d’établissement

La Providence est « l’espace pour réussir »

Dans un cadre privilégié, nous sommes tous des acteurs du bien commun car nous contribuons au quotidien à la mise en œuvre des conditions permettant à chaque lycéen, étudiant, alternant, apprenti, membre de la communauté éducative, son plein épanouissement.

C’est aussi un lieu d’échanges et de rencontres, ouvert sur son territoire et sur le monde professionnel. Le travail en étroite collaboration avec l’entreprise se veut la force de notre établissement.

L’ouverture à l’international est aussi une réalité du lycée et de l’enseignement supérieur, vécue dans le cadre des nombreux projets pédagogiques et des chartes Erasmus.

La Providence, un établissement qui au quotidien, vit sereinement avec ses valeurs fondatrices qui veulent que :
– L’établissement soit ouvert à tous, avec une particulière attention aux enfants et aux jeunes marqués par différentes formes de pauvreté.
– Que dans un monde pluraliste et en continuelle évolution, La Providence éveille en tous, le désir d’agir, construire une société plus humaine et plus juste.
– Que dans un climat de liberté et de vérité, La Providence prépare des jeunes à leur avenir d’hommes et de femmes, de citoyens, d’acteurs de la vie économique et sociale, de Chrétiens engagés.

Fort de cet héritage, je vous invite tous, nombreux à découvrir la communauté éducative de La Providence. Quel bonheur que d’envisager un projet éducatif ambitieux. Faisons de nos jeunes des bâtisseurs dans leurs futures responsabilités et des veilleurs attentifs aux nouveaux défis du bien vivre ensemble.

Organigramme de structure 2020/2021 (cliquez pour agrandir)

photo organigramme structure La Providence

Organigramme personnel OGEC 2020/2021 (cliquez pour agrandir)

photo organigramme personnel ogec

Historique de l’établissement

Le lycée La Providence est implanté sur un lieu chargé d’histoire. Dès le XVème siècle s’y dressait un manoir féodal.

Au 18e siècle, une nouvelle demeure voit le jour, plus agréable et construite pour s’adapter aux goûts de l’époque. Durant les guerres de Vendée, le château du Bois Grolleau est témoin des violents affrontements. En partie détruit, il est reconstruit en 1811. Au cours du XIX siècle, il change à plusieurs reprises de propriétaires. En 1922 les docteurs Coubard et Callot l’achètent et le transforment en sanatorium.

chateau la providence

En 1932, les Père Montfortains l’acquièrent puis le cèdent en 1964 à la congrégation des sœurs de La Providence de la Pommeraye.  Les sœurs de La Providence présentent rue Travot dans le centre-ville depuis 1838, sont à la recherche d’un nouvel espace pour y installer leur école technique. Elles procèdent alors à son acquisition et installent 6 classes préfabriquées. Préparant au CAP, l’école technique du Bois Grolleau est née. Disposant désormais d’un vaste domaine de 5 hectares, la Providence ne cessera de construire de nouveaux bâtiments et de grandir.

En 1966, le bâtiment principal actuellement bâtiment B sort de terre pour accueillir toutes les classes de l’enseignement.  L’année suivante, les BEP sont créés et remplacent peu à peu les CAP.

En 1972, de nouvelles classes préfabriquées sont installées pour répondre à l’augmentation des effectifs.

En 1977, le bâtiment restauration construit en 1972 est surélevé.

3 ans plus tard, l’École Technique devient Lycée Technique La Providence. La 2nde moitié des années 1980 marque un tournant pour les formations dispensées à la Providence :

  • 1986-1988 : ouvertures de BTS
  • 1987 : création d’une classe de bac pro secrétariat et restructuration des formations

En 1989, le Lycée Technique devient le Lycée Technologique et Professionnel « La Providence ».

De nouveaux changements interviennent lors de la dernière décennie du XXe siècle : la réalisation du CDI en 1990, de la salle de sport en 1993 et du bâtiment étudiants en 1997-1998, l’aménagement de l’internat filles dans le bâtiment B en 1991 et l’accueil de l’internat garçons au château la même année.

Parallèlement, les offres de formation au lycée s’élargissent. En 1995, la formation « Optique-lunetterie » s’ouvre ; deux ans plus tard le CFA est créé et la formation FCIL est ouverte. Enfin, deux autres formations verront le jour au lycée : une licence professionnelle en partenariat avec l’IUT d’Angers en 2005 puis la 3ème voie professionnelle l’année suivante.

En 2017, en lien avec la MIJEC, nous proposons la structure raccrocheurs.

Les années suivantes, les réformes des différentes formations se succèdent.

Le Bac Pro Secrétariat et Comptabilité devient le Bac Pro Gestion Administration (GA) puis le Bac Pro Assistance à la Gestion des ORganisations et de leurs Activités (AGORA).

Les Bac Pro Commerce et Bac Pro Vente deviennent le Bac Pro Métiers du Commerce et de la Vente (MCV).

fleurs la providence
etablissement la providence

Les différentes directions

1926 : Cours complémentaire : Mère Marie de Borgia et cours annexé : Sœur Marie-Bernard

1943 : Cours complémentaire : Sœur Joseph de La Pommeraye puis Sœur Noëlle-Cécile

1958 : Cours complémentaire : Sœur Jeanne Antide et pour l’école technique : Sœur Marguerite

1963 : L’Ecole Technique : Sœur Marie-Charles (Mlle Odette Jolivet)

1982 : Le Lycée Technique La Providence : Sœur Geneviève Suzineau

1989 : Le LP/Le LT/le CFA/le CFP : M. Bernard Baranger

2003 : Le LP/Le LT/le CFA/le CFP : M. Michel Courcault

2009 : Le LP/Le LT/le CFA/le CFP : M. Jacques Mauger

2015 : Le LP/Le LT/le CFA/le CFP : M. Anthony Bailly

allées la providence
statue la providence

OGEC La Providence

L’OGEC (Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique) est une association régie par la loi 1901. Elle confère à l’établissement scolaire une existence juridique.

Le conseil d’administration est constitué de personnes soucieuses de la bonne gestion de l’établissement, parents d’élèves ou non, de membres de droit : le Président de l’APPEL, du directeur diocésain, le président de l’UDOGEC, ….

Ses missions :

1- En lien étroit avec les instances diocésaines, l’OGEC assure :

  • La gestion financière et comptable de l’établissement. Elle délibère sur le budget et en arrête les modalités d’application, en suit régulièrement l’exécution, fixe le montant des contributions, des participations aux familles, les prix de la restauration, de l’hébergement, …
  • L’entretien du patrimoine immobilier et mobilier.

2- Dans le respect des textes proposés à l’Enseignement Catholique et de ceux de la Conférence des Evêques de France traitant de certains axes extraordinaires d’administration et de gestion :

  • Il décide de procéder aux travaux, aux acquisitions et aliénations des biens nécessaires dans le cadre de l’application de la charte diocésaine sur les biens immobiliers à usage scolaire.
  • Il décide de prendre à bail les locaux nécessaires ou utiles à l’association.
  • Il contracte les emprunts et ouvertures de crédit.

3- La fonction employeur des personnels non enseignants :

En accord avec le chef d’établissement, il assure la gestion des richesses humaines dont l’OGEC est employeur. Il est responsable de l’application de la législation sociale et des conventions collectives.

 Ses Ressources :

Elles proviennent :

  • Des rétributions financières versées par les familles
  • Des diverses participations et subventions versées par l’Etat et les collectivités territoriales
  • D’autres ressources légalement autorisées (location, subventions, dons…)

Ses financements :

  • Les rétributions financières versées par les familles sont destinées à assumer l’immobilier et les frais inhérents au caractère catholique de l’établissement.
  • Les diverses participations et subventions versées par l’Etat et les collectivités territoriales (Commune, département, région) sont destinées à prendre en charge les dépenses de fonctionnement courantes.